18 Nov 2021

Beethoven Orchestra : un team building d’exception

Beethoven Orchestra est un team building musique classique impressionnant qui invite les participants, en équipe, à faire l’expérience d’un instrument à corde ou à vent, ou du chœur souvent pour la première fois et à reproduire deux extraits de la 9ème symphonie, y compris le célèbre Hymne à la Joie de Beethoven.

Un moment d’exception où vos équipes plongent dans l’univers de l’orchestre, accompagnées par des musiciens professionnels et sous la baguette avisée d’un chef d’orchestre à l’énergie communicatrice. Lorsque l’activité débute, les participants découvrent avec joie un orchestre jouant pour eux un morceau de Beethoven puis l’histoire de la 9ème symphonie. Ils sont loin de s’imaginer à cet instant qu’ils vont prendre la relève et devenir eux-mêmes cet orchestre porteur des messages d’amour fraternel et de cohésion lancés au monde entier par Beethoven.

L‘étonnement est à son comble, lorsque le défi à accomplir leur est présenté. Ils pensent que c’est impossible, qu’ils ne pourront pas accomplir cet objectif. Curieux, ils suivent alors leur musicien-coach, se demandant bien comment ceux-ci espèrent les transformer en musicien. Ils vont alors suivre graduellement différentes phases riches d’enseignements, les galvanisant. Le rythme et de la fluidité de la 9ème symphonie, l’enthousiasme et la précision des coach, une pédagogie simple « portent littéralement les participants », les encourageant à se familiariser avec leurs instruments et à les prendre en main. Rapidement, ils lâchent prise, prennent des risques et font fi des barrières, pensées qui les bloquaient. 

Une expérience unique durant laquelle certains se disent « Peut-être vais-je me découvrir un talent ? » ou d’autres découvrent que l’on peut chercher à s’exprimer à travers l’’instrument. Le chœur est aussi source de réactions, émotions. Et certains nous confient avec humour : « J’ai appris que je pouvais sortir un son autre que la voix habituelle. » L’apprentissage devient un moment de partage, d’interactions, où les participants élargissent leurs horizons, prennent conscience de leurs points forts et points faibles, cherchant à maximiser leurs efforts avec le coach.

C’est un moment privilégié où chacun échange des astuces, tuyaux qu’il a identifiés pour progresser et aller plus loin dans la pratique. La bonne humeur du coach, la légèreté et l’esthétisme de la 9ème Symphonie gagne les participants, les transcendent, les poussent à s’approprier les bons mouvements de la main et du corps lors de l’utilisation de l’instrument. Lorsque les participants se sentent prêts pour la phase finale, ils ont hâte d’être réunis tous ensemble pour présenter aux autres leurs accomplissements et découvrir ce que les autres ont appris. Le chef d’orchestre prend alors sous son aile les groupes d’instruments et passe en revue chacun d’entre eux. Cette partie dynamique et de bon ton apporte son lot de fous rires ; emplis d’envie de faire bien certains participants manifestant un peu trop leur fougue créant quelques dissonances amusantes qui sont rapidement corrigées. Chaque groupe réalise l’importance d’être à l’écoute, en harmonie avec les autres pour être bien coordonné, synchronisé. Les clarinettes, percussions et chœur s’ajoutent aux cordes, comme si elles venaient en renfort donnant rythme et puissance à l’ode à la Joie se développe.

Un team building artistique aux nombreuses opportunités

Aujourd’hui, nous tournons tous au ralenti. Mais nous ne sommes pas à l’arrêt : nous nous mobilisons de plus en plus pour créer des initiatives solidaires. De plus en plus, nous nous enlevons ces œillères que nous portions car nous étions plongés dans nos business respectifs, à procrastiner sur des choses qui nous apparaissent aujourd’hui comme essentilles et vitales.  Le monde de l’événementiel n’est pas exempt de ces profonds bouleversements, et pour cause ; une redéfinition des besoins des entreprises lors de leurs habituelles conventions va aussi pousser les professionnels du secteur à revoir leurs thématiques, à penser de nouveaux types d’événements, dans le but de « raccrocher les wagons » en recréant le lien entre les collaborateurs. Après plusieurs semaines de confinement international, il sera nécessaire aux personnes de se retrouver pour passer les « frontières » du digital que nous aurons mis en place durant ce laps de temps. Cela sera plus qu’un besoin : cela sera une évidence. C’est par l’adoption de comportements résilients que commenceront ces transformations.

Un team building musical marquant

Cette démonstration d’engagement et de cohésion a inspiré les mots suivants d’un cadre : 

« Un grand merci pour cette après-midi inoubliable. Le lien avec l’entreprise, le travail en commun et le résultat obtenu (à partir d’activités et des compétences différentes, telles les partitions, autant de parties à jouer, le leader qui reste en contact avec certains musiciens car clé à ce moment) est extrêmement riche d’enseignements.  La zone d’inconfort, l’apprentissage en s’amusant, réaliser que nous pouvons y arriver (et bien !) ensemble alors que la tâche paraissait impossible a été également une grande surprise, un étonnement très positivement ressenti (je l’ai entendu de plusieurs personnes). »